Concours d’architecture :

Europan n°13 / 2015


ville de Saint-Brieuc :

De la terre à la mer


projet réalisé avec :
Erwan Blanchard architecte et Romain Crozetière architecte

vue depuis la vallée du Gouët

vue depuis le port du Gouët, côté terre

vue depuis le port du Gouët, vers l’estuaire

025-PHOTOS

025-PLAN

L’ambition de ce projet consiste à proposer une lecture de l’ensemble du territoire briochin, et de reconnaître la complexité de cette ville comme une identité à conforter.
La forme urbaine de Saint-Brieuc est fortement marquée par sa topographie. Des pentes fortes et boisées séparent nettement le centre-ville constitué en hauteur de la ville basse et du port. La ville basse ainsi que les parties à l’Est s’identifient naturellement au port et à la mer. Le centre-ville s’attache à la terre. Pour autant, il nous semblait important d’ajouter à cette lecture une troisième entité paysagère, celle de la campagne, permettant une vision globale du territoire communal, incluant la réalité des lotissements se développant à l’Ouest. La vallée du Gouët est l’élément fédérateur de ces trois entités.
Notre projet consiste à révéler dans la ville existante trois grands boulevards pour chacune des parties de ville identifiées, en mesure de raconter la ville dans son ensemble. Chaque boulevard entretient un rapport précis entre la vallée du Gouët et le centre-ville :

Le Boulevard Cesson s’inscrit sur une ancienne voie ferrée à l’Est, côté mer. Il forme une grande promenade en pente douce reliant côté mer le port du Gouët au centre-ville.
Le Boulevard des villages s’étire au fond de la vallée du Gouët à l’Ouest de la commune. Il conforte les anciens noyaux historiques et a pour ambition de définir une limite précise à l’Ouest de la ville.
Le Boulevard en balcon se place entre le centre-ville haut et le port. Il développe de multiples rapports entre ces deux parties de la ville.

A partir de cette lecture, le parti pris pour le concours a consisté à évoquer une série de projets variés le long de ces boulevards. Ces projets forment un ensemble de ‘possibles’, préféré au travail faussement détaillé d’un seul site en particulier. Notre proposition associe à chacune des trois parties de ville une palette végétale singulière.



025-PERSS